• العربية
  • English
  • Deutsch

Equipe Nationale De La Communication Externe - Yémen

  • العربية
  • English
  • Deutsch

(Nadia AL-Junaid… enfance tragique et avenir incertain) – Janvier 2022

Nadia Al Junaid, 6 ans, la seule survivante de la famille Al-Junaid, a été retrouvée vivante sous les décombres de leur maison qui a été la cible de plusieurs frappes aériennes de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ce mois-ci. Son père, sa mère et ses frères sont devenus des cadavres et des corps dispersés sous les décombres de la maison complètement détruite avec un certain nombre de bâtiments voisins.

Nadia est sortie des décombres de la terrible destruction, et la poussière sur son visage et son corps. Elle pleurait. Elle était terrifiée par la puissance de l’explosion provoquée par les bombes lancées par les avions de combat de la coalition. Lorsqu’elle est sortie, elle s’est mise à rechercher sa mère, son père et ses frères, ils étaient 15 personnes. Elle n’a même pas trouvé leurs photos dans le lieu qui était complètement en ruine. Elle n’a vu que de poussières et de pierres entassées les unes sur les autres. Elle ne savait pas que ses parents et ses frères étaient sous les décombres et les débris. Elle était perturbée par ce qu’elle voyait autour d’elle. Vu son petit âge, elle ne comprend pas ce qui s’est passé ni pourquoi leur maison a été ciblée.

Nadia grandira et vivra sa vie accablée de douleurs et de handicaps après avoir perdu tous les membres de sa famille. Elle restera témoin de l’agression, de la guerre injuste et du silence honteux de la communauté internationale.

La fillette Nadia s’est tenue debout sur les décombres de la maison en répétant d’une voix triste: “notre maison est devenue comme une grande tombe parce qu’elle contient les corps de ma mère, mon père et mes frères”. Puis, elle a pleuré amèrement, alors que ses voisins tentaient de la calmer et d’atténuer sa tragédie qui a secoué et fait pleurer tous les yéménites.

Les enfants du Yémen qui ne sont pas morts dans les bombardements mourront à cause du manque de nourriture et de médicaments.

Les enfants du Yémen sont la tragédie de cette époque.

Close