• العربية
  • English
  • Deutsch

Equipe Nationale De La Communication Externe - Yémen

  • العربية
  • English
  • Deutsch

COMPLICITE POLITIQUE – Janvier 2022

  1. Au début de la nouvelle année 2022, le peuple yéménite se souvient encore des discours du président américain Joe Biden, dans lesquels il déclarait qu’il comprenait et partageait la douleur du peuple yéménite souffrant d’une guerre absurde qui n’a apporté que la destruction et le meurtre des civils. Biden a toujours montré son intention et sa détermination à résoudre pacifiquement cette guerre, considérée, selon lui, comme l’une de ses principales priorités, une affaire qui serait généralement “réglée” dans les 100 premiers jours de son mandat.
  2. Mais, le langage politique quel que soit juste et humain se heurte à la réalité cachée pendant des années dans les couloirs de la Maison Blanche, d’où la guerre injuste contre le Yémen a été déclaré à l’époque des démocrates sous prétexte de restaurer un président qui n’avait plus aucune légitimité constitutionnelle.
  3. Les mois écoulés de cette année ont suffi à dévoiler les fausses promesses du président démocrate Biden. En effet, le peuple yéménite et les observateurs n’ont vu aucun effort réel et efficace visant à mettre fin à l’agression militaire et inhumaine ou à lever le blocus illégal sur le Yémen. Les initiatives de paix proposées ne sont alors que des scènes médiatiques et des idées ayant pour objectif de réaliser ce que la coalition a échoué d’imposer avec la force, c’est-à-dire la remise de la décision souveraine aux quatre pays en guerre contre la Yémen (Amérique, Grande-Bretagne, Arabie saoudite, Émirats arabes unis). Mais, cet objectif n’est et ne sera réalisable quels que soient les l’ampleur de crimes commis contre le peuple yéménite qui a offert des dizaines de milliers de martyres pour préserver son indépendance, sa stabilité et sa liberté.
  4. Voici une année qui passe depuis les promesses américaines prononcées par Biden sur la restauration de la paix au Yémen. Cependant, la guerre s’intensifie brutalement avec le ciblage sans précédent des quartiers civils dans la capitale Sanaa et dans d’autres gouvernorats (Saada, Hodeïda, Hajjah, etc.) faisant des centaines de victimes tuées dans des maisons et des prisons officielles, selon des rapports d’organismes des Nations Unies. En outre, le blocus a été durement renforcé jusqu’à ce que les hôpitaux souffrent plus que jamais de manque de diesel.
  5. En plus de cela, l’administration américaine parlait ouvertement et impudiquement de son soutien à cette agression en lui fournissant de toutes sortes d’armes mortelles sans tenir compte des victimes tombées chaque jour à cause de cette guerre qui n’a pas pu atteindre ses objectifs sur le terrain. Ce qui est ridicule et déplorable à la fois, c’est que cette administration ne veut pas que Sanaa se défende contre cette agression. Le temps n’est-il pas venu pour que les voix libres et humaines dans le monde, en particulier en Amérique et en Grande-Bretagne, s’élèvent contre le soutien américain aux crimes commis contre la terre du Yémen et son peuple?
Close