• العربية
  • English
  • Deutsch

Equipe Nationale De La Communication Externe - Yémen

  • العربية
  • English
  • Deutsch

Comment un mariage s’est transformé en enterrement et en grande tragédie dans le village de Sanaban – Octobre 2021

Dans le gouvernorat de Damar, le village de Sanaban et la joie étaient au rendez-vous: les habitants du village célébraient le mariage de 3 frères et de 3 jolies filles qui ont tant rêvé de ce moment-là.

Mais les avions de la coalition saoudienne avaient une autre vision. Ils ont bombardé la salle du mariage où il y avait les jeunes mariés et cinquante invités de leurs familles, principalement des femmes et des enfants. Les avions de guerre ont transformé la joie des habitants en enterrement et en une grande tragédie; même les parents des jeunes mariés sont morts dans cet attentat.

Le jeune marié Ayman Al-Sanabani, qui a survécu, raconte tristement les moments passés avant le bombardement de sa maison: ” j’ai accompagné mon épouse dans sa chambre au rez-de-chaussée, tandis que mes deux frères et leurs femmes étaient au deuxième étage. La maison était pleine de femmes ayant un lien de parenté avec nous et avec les trois mariées. Seulement dans ma chambre, il y avait beaucoup de femmes dont la mère, les sœurs et les cousines de mon épouse qui auraient dû en sortir quelques minutes plus tard. Je leur ai laissé la chambre. Je suis sorti dans la cour de la maison pour appeler un ami et lui dire que le mariage était une bonne et belle décision. Soudain, je me suis envolé vers le haut, et j’ai vu les pierres de notre maison dispersés dans l’air avant que je perde connaissance. Le lendemain, quand j’ai ouvert les yeux, j’ai appris que tous ceux qui étaient dans la maison sont morts. C’était des dizaines de femmes et d’enfants.

Les avions ont bombardé notre maison. Ici, dans cette pièce détruite était assise mon épouse que je n’ai pas eu le temps de voir. Mes parents, mes frères et beaucoup de nos proches sont tous morts.

“Je suis encore choqué, aujourd’hui, et je le serai jusqu’au dernier jour de ma vie.”

Close